Publication de STOP SUICIDE: Le risque de suicide parmi les personnes LGBT

,

L’enfance, parfois l’adolescence, est généralement le moment où l’on découvre son orientation sexuelle. C’est l’âge des premières expériences amoureuses et que se produit le processus du coming-out. Lors de ce moment charnière, entre peur de décevoir et difficulté d’assumer son orientation sexuelle, le risque suicidaire est très élevé.

L’environnement, plus ou moins homophobe, influe énormément sur le risque de suicide. Dans un environnement social homophobe, le risque de tentatives de suicide est plus élevé de 20% que dans un environnement social favorable. La famille, habituellement considérée comme un facteur de protection, est une des premières raisons du mal-être des jeunes gays. Viennent ensuite la difficulté à accepter sa propre sexualité, les problèmes relationnels et la dépression. La discrimination, la violence et le rejet sont donc autant de facteurs qui produisent un terrain fertile à la vulnérabilité et aux pensées suicidaires.

Cliquez sur l’image pour télécharger le PDF: