La stratégie du Conseil fédéral «Santé2020» stipule entre autres que tous les groupes de population doivent avoir les mêmes chances de mener une vie saine et d’avoir une espérance de vie optimale (DFI, 2013).

Au cours de leur enfance et de leur adolescence, les LGBTI1 sont nettement plus affecté.e.s que les hétérosexuel.le.s du même âge par certaines addictions, la dépression et les tentatives de suicide à cause de la stigmatisation de leur identité de genre respectivement de leur orientation sexuelle.

Sur l’impulsion d’associations LGBTI, quelques cantons ont pris des initiatives a n d’améliorer cette situation. Néanmoins un besoin de sensibilisation et d’action est toujours nécessaire.

Cliquez sur l’image pour télécharger le PDF: