Le Temps
Mme Madeleine Von Holzen
Pont Bessières 3
Case postale 6714
1002 Lausanne

Lausanne, le 19 mars 2021

Chère Madame la rédactrice en chef,
Chère Madame Barbey,

La publication de la vidéo intitulée “une euphorie de genre” a suscité nombre de réactions allant de l’étonnement à la consternation, et nous a été signalée par un grand nombre de personnes. Il nous semble par conséquent important de revenir – sans répéter les débats qui ont eu lieu sur les réseaux sociaux – sur les raisons qui nous poussent à trouver cette vidéo problématique.

En effet, nous avons la responsabilité d’attirer votre attention sur les effets concrets d’une telle vidéo, rendue possible par une ligne éditoriale qu’il faut mettre en question. Bien qu’il soit décrit comme humoristique, caricatural, caustique, etc., le portrait dressé par Mme Barbey des personnes queer et trans* reproduit tels quels de lourds stéréotypes à leur sujet. Ces stéréotypes participent à la victimisation de ces personnes dans la société – une victimisation bien réelle, qui ressort dans toutes les études sociologiques effectuées en Suisse comme ailleurs, et qui montre qu’être queer ou trans* signifie être davantage exposé·e·x·s aux violences physiques et psychologiques, davantage souffrir de maladies psychiques, et tout simplement de subir diverses formes d’exclusion.

La caricature est un art et non une science, il est vrai. Mais elle est née pour parler sous couvert de l’humour des puissants et des dominants. Pour permettre de dire ce que l’on ne peut pas affirmer frontalement, et induire la critique de l’exercice du pouvoir. Dans un cas comme celui-ci, la caricature vise des minorités, des personnes dominées socialement, précisément éloignées des lieux de pouvoir. La caricature devient alors moquerie. Une moquerie qui risque directement d’atteindre dans leur estime d’elles-mêmes des personnes qui subissent déjà diverses formes d’exclusion et de discriminations par rapport à leur identité sexuelle et de genre.

Nous pensons qu’il s’agit ici d’une maladresse et non d’une volonté de nuire à autrui et nous vous proposons de nous rencontrer avec un·e représentant·e de votre rédaction, Mme Barbey et des représentant·e·s d’associations LGBTQIA+, afin de revenir sereinement sur le contenu de cette vidéo et de détailler en quoi il est lourdement problématique. Cet échange se veut cordial et a pour objectif d’informer votre ligne éditoriale de certains enjeux qu’elle semble ignorer, afin d’éviter ce type de maladresse à l’avenir.

Dans l’attente de votre réponse, recevez nos critiques mais sincères salutations.

Pour Vogay,

Quentin Delval,
Secrétaire Général

page1image7433856

Copie à :

  • Fédération Romande des Associations LGBTIQ
  • Collectif Vaudois de la Grève Féministe

Le Courrier – 8 mars 2018

Avec #MeToo: cause(s) solidaire(s), l’omerta sur le caractère structure du harcèlement et des agressions sexuelles des femmes par les hommes a été brisée. Pour les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, trans et intersexuelles aussi ont pris de l’ampleur.

> Lire l’article

Réformés.ch – 3o janvier 2018

Franck est transgenre. Alors qu’il aborde la phase finale de sa transition physique, il revient sur son parcours et sur sa foi chrétienne qu’il cultive en dehors de l’Eglise. Portrait d’un homme.

Il a les mains dans les poches d’un veston en cuir noir, tout droit sorti d’un clip de rock des années 1980. Les manches dézippées dévoilent une chemise mauve. Il a appuyé son dos contre l’un des poteaux qui soutient le couvert de la gare de la bourgade vaudoise ceinturée par les Alpes déjà enneigées. Immobile, Franck m’attend. A la sortie du train, je me dirige vers lui sans hésiter. Ce sont ses yeux qui scrutent les passagers sortant du train qui l’ont trahi. Premier contact visuel, premiers sourires. Ils ponctueront une matinée et le récit d’une vie jalonnée de souffrances, sur le point de basculer.

> Lire l’article

Le Temps – 9 octobre 2017

Les premières unions homosexuelles qui viennent d’être célébrées à Berlin donnent de l’espoir aux défenseurs helvétiques du mariage pour tous. A leurs yeux, la Suisse a pris du retard.

Les partisans de l’égalité devraient se réjouir. En célébrant il y a quelques jours son premier mariage homosexuel à Berlin, l’Allemagne rejoint la vingtaine d’Etats à l’avoir légalisé. L’exemple de l’Allemagne sera-il un tremplin pour la Suisse, lui permettant d’avancer dans la reconnaissance des familles arc-en-ciel? «Assurément, je suis quasiment sûr que cela va donner un sacré coup d’accélérateur!», déclare Thierry Delessert, chargé de cours à l’Université de Lausanne et spécialiste de l’histoire de l’homosexualité en Suisse: «Cela renforcera le sentiment de retard. Le fait que l’Allemagne ait franchi le pas montrera le chemin à un pays qui a toujours un peu suivi la législation allemande.»

> Lire l’article

24 Heures – 10.06.2017

Santé – Le pôle interdisciplinaire du CHUV et des HUG prend en charge les jeunes très tôt pour permettre une transition de genre avant la puberté et éviter des souffrances inutiles.

> lire l’article