À Digoin, en Saône-et-Loire, Théodore Tomasz, un lycéen de 18 ans, a réalisé un court-métrage traitant de l’homophobie en milieu scolaire. En trois mois, la vidéo a récolté plus d’un million de vues sur YouTube.

Au printemps dernier, le jeune Théodore Tomasz réalisait son tout premier court-métrage : « Par un regard ». Aujourd’hui, la vidéo triomphe sur YouTube, avec plus d’un million de vues en trois mois.

Le court-métrage, qui dure 22 minutes, a été tourné au lycée Camille Claudel à Digoin, dans le département de la Saône-et-Loire. À travers le regard de plusieurs adolescents gays, Théodore montre à quel point il est compliqué de vivre son homosexualité en milieu scolaire et dans la société.

« L’homophobie ne devrait plus exister, le sexisme non plus […] »

Interrogé par France 3 Bourgogne-Franche Comté, le jeune réalisateur est fier de son travail et du message transmis à travers ses images. « J’ai besoin de m’exprimer sur des sujets qui ne me semblent plus du tout normaux aujourd’hui. L’homophobie ne devrait plus exister, le sexisme non plus, toutes ces discriminations sont totalement ridicules », raconte t-il.

Une seconde partie à venir

Théodore ne compte apparement pas s’arrêter là. Une deuxième partie doit suivre, dont le tournage commencera à la fin du mois d’août pour une sortie prévue en octobre prochain. Le teaser de « Par un regard 2 » est déjà disponible sur Youtube.

Selon le dernier rapport de SOS Homophobie, les violences à caractère LGBTphobes ont augmenté de 15% en 2018 par rapport à l’année précédente. 5% de ces violences se déroulent en milieu scolaire et 10% dans l’entourage familial.


Crédit photo : Capture d’écran / YouTube – Article original sur Têtu.com
https://tetu.com/2019/08/22/le-court-metrage-contre-lhomophobie-dun-lyceen-de-18-ans-rencontre-un-succes-inattendu

Résumé

Les jeunes lesbiennes, gays, bisexuel·le·s, transgenres et en questionnement (LGBTQ) sont régulièrement confrontés à des violences psychologiques, verbales et/ou physique. Hormis les difficultés spécifiques auxquelles ils·elles doivent faire face lorsqu’elles-ils découvrent leur orientation sexuelle, ces jeunes affrontent également un stress quotidien lié au fait d’appartenir à une minorité qui est aujourd’hui encore fortement stigmatisée.

Les problématiques, telles que les troubles dépressifs, les comportements suicidaires ou encore la consommation de substances psychoactives, auxquelles sont particulièrement exposé·e·s les personnes LGBTQ, sont des sujets bien décrits dans la littérature, cependant peu de données européennes, notamment en Suisse, sont disponibles. Ce rapport présente d’une part la proportion de jeunes de 15 ans ayant une attirance non exclusivement hétérosexuelle dans les cantons de Vaud et de Zurich et, d’autre part, détermine dans quelle mesure ces jeunes sont plus concerné·e·s par différentes problématiques comme la violence, la consommation de substances psychoactives, le (cyber-)harcèlement, les problèmes de santé ou encore les difficultés liées à l’école.

Deux enquêtes se focalisant sur la violence, la consommation de substances psychoactives et la santé des répondant·e·s ont été menées en 2014 dans deux cantons suisses, auprès de plus de 5’000 élèves en dernière année de scolarité obligatoire. Ces enquêtes ont été effectuées au moyen d’un questionnaire auto-administré anonyme soumis à un échantillon représentatif de classes, provenant d’écoles publiques, sélectionnées selon une approche stratifiée. La récolte de données s’est avérée être de très bonne qualité avec un taux de participation d’environ 90%.

Une question relative à l’attirance sexuelle a été posée dans les enquêtes, permettant de distinguer les jeunes avec une attirance exclusivement hétérosexuelle des jeunes avec une attirance non exclusivement hétérosexuelle. Cette distinction a permis la comparaison de ces deux catégories en regard de différentes variables d’exposition. Sur la totalité des jeunes ayant participé à ces enquêtes, 4.7% (7.0% de filles et 2.4% de garçons) ont indiqué avoir une attirance non exclusivement hétérosexuelle. Aucune différence significative n’est observée entre les deux cantons.

Cliquez sur l’image pour télécharger le PDF:

Questions sur toi-même et le(s) genre(s) auquel(s) tu es sexuellement attiré. Ces attractions sont généralement incluses dans les termes d’hétérosexualité, d’homosexualité et de bisexualité, tandis que l’asexualité (l’absence (totale ou presque) d’attirance sexuelle envers les autres) est parfois identifiée comme une quatrième catégorie.

Fais le test en ligne:

https://unicorn.mrtino.eu

Cette brochure s’inscrit dans la volonté de visibiliser les discriminations liées à l’orien- tation sexuelle et l’identité de genre. Notre intérêt est né du constat général que l’ho- mophobie et la transphobie causent beaucoup de dégâts sur la santé physique et men- tale, et peuvent même tuer. À ce titre, ce document soutient le projet PREMIS (Prévention du REjet des Minorités Sexuelles1 ) qui engage un plan d’action valaisan agissant contre ce type de discrimination.

Cette brochure s’adresse tout particulièrement aux Professionnel.le.s de l’Enseigne- ment, de la Santé et du Social (que nous nommerons «PESS» pour faciliter la lecture), afin de les sensibiliser aux rôles qu’elles et ils peuvent jouer. Favoriser l’acceptation, l’inté- gration et la sécurité des personnes qui subissent ce type de rejet est l’objectif premier de cette brochure de prévention. Cet objectif s’adosse au postulat suivant :

Lorsque les réseaux de proximité des personnes LGBTIQ2 paraissent peu ouverts, voire hostiles, les PESS sont en première ligne pour répondre à des nécessités d’accueil, d’écoute et de protection.

Cependant, les personnes LGBTIQ rencontrées en amont de l’élaboration de cette bro- chure révèlent que, malgré le souci constant des PESS d’opérer au mieux, des mala- dresses langagières sont observées. Ceci démontre les nécessités d’identifier les problé- matiques rencontrées par les personnes LGBTIQ et de développer des attitudes permettant une meilleure inclusivité de toutes et tous.

L’inclusivité est au cœur de notre intention. Elle est à comprendre au sens d’une démarche proactive par laquelle les besoins spécifiques des groupes minoritaires sont identifiés et satisfaits, garantissant ainsi un environnement ouvert et équitable. Cette démarche invite à questionner certains présupposés qui constituent le point de départ de la brochure. Il devient alors possible de mieux percevoir et prendre en compte les enjeux occultés par l’ensemble de la société, mais dont les personnes LGBTIQ sont aux prises.

Cliquez sur l’image pour télécharger le PDF:

 

Brochure générale sur les questions trans*

Chère personne trans*,
Chère personne cis,

Personne cis? Non, il ne s’agit pas d’un mot inventé : une personne cis est une personne qui se reconnait dans le sexe qu’elle a reçu à la naissance – contrairement à une personne trans*, qui s’identifie à un genre différent de son sexe de naissance. Nous voilà déjà au cœur de la thématique de cette brochure. Les parcours et les identités trans* sont multiples: certain.es se disent clairement hommes (trans*) ou femmes (trans*), alors que d’autres se situent en-dehors de ces catégories. Nous avons essayé de rendre compte de cette diversité en utilisant un langage aussi inclusif que possible, notamment grâce au tiret bas ou gender gap ( _ ), qui met en évidence l’existence d’un_e espace entre le masculin et le féminin. Les personnes qui ne sont pas familières avec le jargon trans* trouveront en fin de brochure un glossaire avec des définitions utiles.

Tu as peut-être ouvert cette brochure parce que tu es trans* ou parce que tu penses que tu pourrais l’être. Peut-être qu’il y a une personne trans* dans ton entourage et que tu souhaites en apprendre davantage sur le sujet. Ou alors tu aimerais découvrir une réalité encore peu connue, simplement par curiosité. Quoi qu’il en soit, nous espérons que tu trouveras dans cette brochure les réponses à tes questions. Et si ce n’est pas le cas, nous te proposons des références pour aller plus loin.

Cette brochure a été élaborée par l’organisation Transgender Network Switzerland (TGNS). De nombreuses personnes, cis et trans*, ont contribué à la rédiger, la relire, la traduire, l’illustrer et la mettre en page. Nous les remercions tou.tes chaleureusement.

Nous sommes heureu_ses que cette brochure soit arrivée jusqu’à toi et nous te souhaitons une agréable lecture!

Cliquez sur l’image pour télécharger la brochure:

Comprendre les différences culturelles et sexuelles des adolescents

Manuel réalisé par un groupe européen nommé «TRIANGLE» (Transfert d’information pour combattre la discrimination envers les gays et les lesbiennes en Europe), composé de représentants de cinq pays.

Le groupe s’est donné pour but de réaliser un manuel à destination des éducateurs et conseillers psychologiques et sociaux pour leur apprendre à bien réagir face aux questions que peuvent avoir les jeunes concernant le fait d’être gai, lesbienne, ou bisexuel, ainsi que par rapport aux éventuelles tensions entre les jeunes d’horizons divers sur ces questions.

L’hétérosexisme et l’homophobie peuvent avoir des conséquences dramatiques sur les jeunes, ce non seulement pour ceux qui éprouvent eux-mêmes une attirance pour le même sexe, mais également pour leurs camarades hétérosexuels. Il est très important, tant dans l’éducation que dans le travail avec les jeunes en général, de créer une atmosphère apaisée et positive pour que les jeunes puissent parler de leurs émotions et faire leurs propres choix de vie.

Manuel à destination des éducateurs et des conseillers psychologiques et sociaux pour leur apprendre à bien réagir face aux questions que peuvent avoir les jeunes concernant le fait d’être gai, lesbienne, ou bisexuel, ainsi que par rapport aux éventuelles tensions entre les jeunes d’horizons divers sur ces questions.

Version web du manuel

diversity-in-europe.org

  • Le manuel comporte six sections :
  1. des considérations théoriques
  2. des suggestions pédagogiques
  3. un glossaire
  4. un répertoire d’adresses
  5. une bibliographie
  6. la recherche
  7. des histoires
  • Il est suivi de guides thématiques :
  1. Coming out et identités
  2. Vies de couple
  3. A chacun sa manière de vivre
  4. Santé et problèmes psychosociaux
  5. Adapter le soutien psychologique et social
  6. Sexualités
  7. La « Communauté
  8. Histoire et culture
  9. Religions

Chacune des sections du manuel et des guides thématiques est téléchargeable séparément en cliquant sur les liens de la table des matières ci-dessus.

Guide pédagogique (Belgique)

Ce guide pédagogique, conçu en Communauté française de Belgique, propose aux professionnels de l’enseignement des informations et des pistes d´activités pédagogiques qui ont pour objectif de contribuer au développement d´un milieu scolaire davantage respectueux de la diversité sexuelle. Il aborde le problème de l’homophobie et présente des stratégies et des moyens pour la combattre.

Des points de vue complémentaires y sont envisagés:

  • Comment s’attaquer aux causes de la souffrance des enfants qui se sentent différents?
  • Comment s’ouvrir à la diversité et l´accueillir comme une richesse?
  • Comment mettre en œuvre l´évolution du cadre légal tant belge que communautaire (modifications des lois sur le mariage et la filiation, lois anti-discriminations, décret sur les Missions prioritaires de l’école)?

Le manuel s’articule en quatre parties:

  • La première partie présente les objectifs du guide: pourquoi, quand et comment parler de l’orientation sexuelle et de l’homophobie en milieu scolaire
  • La deuxième partie offre des connaissances sur les orientations sexuelles, sur l’histoire de l’homosexualité ainsi que sur les manifestations et les effets de l’homophobie sur les jeunes
  • La troisième partie propose 23 activités à réaliser en classe et dans les milieux éducatifs. Les activités ont été conçues pour les élèves fréquentant les écoles primaires et secondaires.
  • La quatrième partie comprend un inventaire de ressources qui permettront aux professeurs et aux intervenants d’enrichir leur démarche éducative auprès des jeunes.

version Vaud

avec l’aimable autorisation de Parents d’homo – Genève

Avec le soutien de:

Cliquez sur l’image pour télécharger la brochure:

Brochure d’information sur l’orientation et d’identité sexuelles

Cliquez sur l’image pour télécharger la brochure:

Diversité de genre et d’orientation sexuelle