Envih sera dans les rues suisses romandes en solidarité avec les personnes infectées et/ou affectées par le VIH/sida, afin de sensibiliser les passants à la stigmatisation dont sont victimes les personnes séropositives.

Aujourd’hui en Suisse 20’000 personnes sont concernées par l’infection au VIH. Dans les cantons romands, environ 20 % de la population HSH (hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes) est touchée par le virus. Sur les nouveaux diagnostics posés en 2016, environ 49% sont des HSH.

Depuis l’apparition des médicaments antirétroviraux, la qualité de vie des personnes séropositives s’est certes considérablement améliorée en revanches la stigmatisation dont ils.elles sont victimes semble immuable. Le groupe envih souhaite déconstruire ces stéréotype et profitera du mois de décembre pour sensibiliser mais aussi informer les passant.e.s grâce à des distributions de biscuits mais aussi de petites plaquettes contenant des informations sur le vécu des personnes concernées ou des réalités sur le VIH en général. Ou encore à travers les réseaux sociaux.

Les actions suivantes sont prévues:

  • 1er décembre à Fribourg: Sortie animée par les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence, en collaboration avec LAGO et Empreinte, à la demande de SolidaritéS
  • 2 décembre à Montreux: marché de noël
  • 16 décembre à Sion: Place de la gare

Tout le mois de décembre, l’accent sera mis sur la déstigmatisation des personnes concernées par le VIH sur les réseaux sociaux grâce à plusieurs supports.

Les messages de prévention envers les populations non infectées sont plus que jamais importants, mais solidarité et le respect envers les personnes concernées et leurs entourages l’est aussi.

Envih est un groupe romand d’autosupport et de soutien pour et par les personnes infectées et/ou affectées par le VIH/sida, le projet est issu d’une collaboration de la CoRom, financé par l’ASS, PROFA, Groupe Neuchâtel Sida et VoGay.

Les actions d’envih sont conçues et réalisées par des personnes concernées lors des rencontres hebdomadaires du groupe. Ce projet se base sur la participativité et donne ainsi la parole aux personnes séropositives.

Prévention et promotion de la santé

La prévention est un terme que l’on a souvent eu tendance à limiter à la sphère médicale. Certes, elle requiert des connaissances scientifiques dans le domaine concerné – dans le cas de VoGay, il s’agit du virus de l’immunodéficience humaine (VIH), du sida (syndrome de l’immunodéficience acquise) et des infections sexuellement transmissibles (IST) – mais également dans les interactions que ce domaine peut avoir avec d’autres aspects de la vie.

La prévention doit donc aussi être considérée dans ses dimensions sociale et culturelle. Afin d’être efficace, elle doit inclure le bien-être général des individus qui, dans certaines situations de détresse ou de dépréciation de soi, se montrent souvent moins réceptifs aux concepts de protection. Il est donc indispensable de travailler à une acceptation de l’homosexualité et de la bisexualité dans notre société, de vider ces formes de sexualité des préjugés qui leur sont associés et de permettre ainsi à chaque personne homosexuelle ou bisexuelle de vivre sa vie dans les meilleures conditions possibles, dans le respect de soi et des autres.

Les membres fondateurs de VoGay, association créée en 1997, se réunissaient auparavant dans les locaux de Sid’Action. Ils formaient un groupe du nom de ProGay, dont l’un des buts était de participer à des actions de prévention sur la scène gay vaudoise. Cette mission s’est développée au fil des années et les compétences de VoGay en matière de prévention et de lutte contre le sida sont désormais reconnues au niveau national par le biais de l’Aide Suisse contre le Sida (ASS), dont l’association est membre, et au niveau cantonal par les subventions qu’elle reçoit du service de la santé publique vaudois.

Checkpoint Vaud

Le Checkpoint Vaud est un centre de santé pour les hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes et pour les personnes trans*.

Plus d’informations
Acteur de proximité et acteur/actrice de prévention

Depuis juillet 2012, c’est le Checkpoint Vaud qui est mandaté par le canton pour réaliser la prévention VIH/IST auprès de la population HSH. Un acteur de prévention à un taux d’occupation de 60% assure ce travail. Cette personne a pour mission d’assurer une information de qualité sur le VIH/sida, les IST, les rapports sexuels à moindre risque. Il écoute, conseille, oriente, et informe également la population sur le travail et les activités du centre et des associations communautaires.

Pour toute question en rapport avec la prévention: prevention@vogay.ch

Coordination Vaudoise du 1er décembre

VoGay est membre de la Coordination Vaudoise du 1er décembre qui regroupe l’ensemble des institutions œuvrant lors de la Journée Mondiale de lutte contre le sida et qui coordonne les actions organisées à cette occasion.Le but de cet organisme est de favoriser la coordination des différentes actions menées lors de cette journée.

Les 2 axes fondamentaux des activités développées sont:
la solidarité avec les personnes séropositives et la prévention de la transmission du VIH ainsi que des autres IST.

Le 30 Avril, le canton de Vaud élira un nouveau Parlement.  Le rendez-vous électoral donne la possibilité aux personnes LGBTIQ d’élire un Parlement plus proche des droits humains et de leurs revendications, avec des député.e.s et conseiller et conseillères d’État et qui s’engagent pour l’égalité sociale et juridique des personnes LGBTIQ. À cet effet, nous devons être conscient.e.s de l’importance de notre participation et savoir quel.le.s candidat.e.s méritent nos voix. Voici quelques informations pour t’aider dans ton choix.

En savoir plus:

http://www.vaud.lgbt

VG Jeunes (ré)agit face aux violences qui mettent à mal le bien-être des jeunes romand.e.s.

A l’occasion de la Journée Internationale contre l’Homophobie et la Transphobie (17 mai) qui aura pour thème 2016 la santé psychique et le bien-être, VG Jeunes a voulu faire un point de la situation en Suisse romande.

Pour connaitre la situation actuelle, des jeunes ont mis en place un questionnaire permettant aux autres jeunes de faire part de leurs expériences récentes  : Quelles violences basées sur l’orientation sexuelle et/ou le genre ont-ils•elles vécues ? Quels impacts ces expériences ont-elles (eu) sur eux•elles ? Comment ont-ils.elles (ré)agi pour prévenir et/ou sortir de ces situations?

Les témoignages reçus mettent en évidence que, même si elles n’ont pas disparu, les violences directes telles que des coups et/ou des insultes ne sont pas les manifestations les plus courantes et/ou celles ayant le plus d’impact à long terme. Aujourd’hui, les jeunes sont bien plus fréquemment confronté.e.s à des rumeurs, des remarques et des remises en questions face auxquelles il leur est difficile de (ré)agir et qui (les) empêchent de se construire et de s’épanouir.

A travers sa campagne «Mots pour Maux», du 2 au 17 mai, VG Jeunes se donne pour but de rendre visibles ces violences et leurs conséquences afin d’inviter chacun•e à réfléchir aux potentielles conséquences des mots qu’il.elle prononce.

Deux vécus illustratifs de ce que peuvent traverser les jeunes sont diffusés au travers de clips dans les transports en commun vaudois ainsi que dans des flyers distribués par des jeunesdans les espaces traversés par leurs pairs, gares et autres places publiques.
En conclusion, un espace de discussion se tiendra dans les locaux de VoGay (rue des côtes de Montbenont 15, Lausanne-Flon) le mardi 17 mai à partir de 19h00 (Entrée libre). Ce sera l’occasion d’écouter et d’échanger avec la Dre Caroline Dayer, chercheuse de l’Université de Genève, spécialiste des mécanismes de rejets en particulier ceux basés sur l’orientation sexuelle et/ou le genre.

La prévention est un terme que l’on a souvent eu tendance à limiter à la sphère médicale. Certes, elle requiert des connaissances scientifiques dans le domaine concerné – dans le cas de VoGay, il s’agit du virus de l’immunodéficience humaine (VIH), du sida (syndrome de l’immunodéficience acquise) et des infections sexuellement transmissibles (IST) – mais également dans les interactions que ce domaine peut avoir avec d’autres aspects de la vie.

La prévention doit donc aussi être considérée dans ses dimensions sociale et culturelle. Afin d’être efficace, elle doit inclure le bien-être général des individus qui, dans certaines situations de détresse ou de dépréciation de soi, se montrent souvent moins réceptifs aux concepts de protection. Il est donc indispensable de travailler à une acceptation de l’homosexualité et de la bisexualité dans notre société, de vider ces formes de sexualité des préjugés qui leur sont associés et de permettre ainsi à chaque personne homosexuelle ou bisexuelle de vivre sa vie dans les meilleures conditions possibles, dans le respect de soi et des autres.

Les membres fondateurs de VoGay, association créée en 1997, se réunissaient auparavant dans les locaux de Sid’Action. Ils formaient un groupe du nom de ProGay, dont l’un des buts était de participer à des actions de prévention sur la scène gay vaudoise. Cette mission s’est développée au fil des années et les compétences de VoGay en matière de prévention et de lutte contre le sida sont désormais reconnues au niveau national par le biais de l’Aide Suisse contre le Sida (ASS), dont l’association est membre, et au niveau cantonal par les subventions qu’elle reçoit du service de la santé publique vaudois.

Checkpoint Vaud:

Le Checkpoint Vaud est un centre de santé pour les hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes et pour les personnes trans.

Plus d’informations:

Acteur de proximité et acteur/actrice de prévention
Depuis juillet 2012, c’est le Checkpoint Vaud qui est mandaté par le canton pour réaliser la prévention VIH/IST auprès de la population HSH. Un acteur de prévention à un taux d’occupation de 60% assure ce travail. Cette personne a pour mission d’assurer une information de qualité sur le VIH/sida, les IST, les rapports sexuels à moindre risque. Il écoute, conseille, oriente, et informe également la population sur le travail et les activités du centre et des associations communautaires.

Pour toute question en rapport avec la prévention: prevention@vogay.ch

Coordination Vaudoise du 1er décembre :

PNG VoGay est membre de la Coordination Vaudoise du 1er décembre qui regroupe l’ensemble des institutions œuvrant lors de la Journée Mondiale de lutte contre le sida et qui coordonne les actions organisées à cette occasion. Le but de cet organisme est de favoriser la coordination des différentes actions menées lors de cette journée.

Les 2 axes fondamentaux des activités développées sont:

  • la solidarité avec les personnes séropositives et
  • la prévention de la transmission du VIH ainsi que des autres IST

En savoir plus:

Dr Gay

A l’occasion de la journée internationale contre l’homophobie et la transphobie (IDAHOT) 2014, les organismes communautaires LGBT vous donnent rendez-vous le 17 mai à 14 sur la Münsterplatz à Berne pour revendiquer l’ouverture du mariage civil aux couples de personnes de même sexe.

A l’occasion de la journée internationale contre l’homophobie et la transphobie (IDAHOT) 2014, VoGay vous donne rendez-vous le 17 mai sur la Münsterplatz à Berne pour revendiquer l’ouverture du mariage civil aux couples de personnes de même sexe.

Organisée à l’initiative de politiciennes et politiciens de différents partis politiques suisses, de gauche comme de droite, cette manifestation tend à envoyer un signal fort en faveur de la reconnaissance et de l’égalité juridique et sociale des personnes LGBT en Suisse. Des Conseillères et Conseillers nationaux du PLR, des Verts libéraux, du PS et des Verts attireront l’attention sur l’inégalité de traitement auxquels font face les couples de même sexe et revendiqueront, ensemble, l’ouverture du mariage civil aux couples de même sexe.

Cet événement est également à envisager comme une réponse directe à l’initiative du PDC « Pour le couple et la famille – contre la pénalisation du mariage ». Sous le couvert d’une demande de taux d’imposition semblable pour les couples mariés et les couples en concubinages, l’initiative vise également à inscrire dans la Constitution suisse le mariage comme étant « l’union durable d’un homme et d’une femme » (sic), interdisant, de facto, l’ouverture du mariage civil aux couples de personnes de même sexe et introduisant ainsi une discrimination dans la Constitution. Cette dernière ne définit actuellement pas le mariage.

En outre, à cette occasion, Monsieur Marcel Cuttat, Secrétaire général à la Direction de l’instruction publique du Canton de Berne, présentera la «Leçon IDAHOT» de l’UNESCO, actuellement disponible uniquement en anglais et traduite en français et en allemand par l’UNESCO pour cet événement.

Rendez-vous samedi 17 mai pour manifester à nos côtés, de 14h à 16h, sur la Münsterplatz à Berne!